Pris sur le fait

Prototype Porsche LMDh - Début de la phase d'essais

En 2023, Porsche attaquera à nouveau véritablement le Championnat du monde d'endurance FIA WEC avec le LMDh hybride. L'engagement est prévu dans les plus grandes courses d'endurance du monde, entre autres au Mans, à Daytona et à Sebring. Elle aura lieu dans le Championnat du monde d'endurance FIA WEC et dans le championnat nord-américain IMSA WeatherTech SportsCar sous le nom d'équipe Porsche Penske Motorsport. Nous montrons les premières photos du prototype.

Publié le 31.01.2022

En 2023, Porsche attaquera à nouveau véritablement le Championnat du monde d'endurance FIA WEC avec le LMDh hybride. L'engagement est prévu dans les plus grandes courses d'endurance du monde, entre autres au Mans, à Daytona et à Sebring. Elle aura lieu dans le Championnat du monde d'endurance FIA WEC et dans le championnat nord-américain IMSA WeatherTech SportsCar sous le nom d'équipe Porsche Penske Motorsport. Nous montrons les premières photos du prototype.

Le programme d'essais a maintenant commencé pour préparer la première course en janvier 2023. Celle-ci aura lieu lors des 24 heures de Daytona, le traditionnel coup d'envoi de la série IMSA. Le règlement des moteurs pour la catégorie de véhicules LMDh laisse une grande liberté aux constructeurs en ce qui concerne la cylindrée, la forme et le nombre de cylindres. Le régime maximal est de 10 000 tr/min, le bruit maximal au passage de 110 décibels. Le moteur, y compris l'alimentation en air et le système d'échappement ainsi que les composants périphériques pour le refroidissement, doit peser au moins 180 kilogrammes sur la balance - y compris le ou les turbocompresseurs, y compris le refroidissement de l'air de suralimentation.

Selon le règlement, la puissance maximale se situe entre 480 et 520 kW (653 à 707 ch). Cette fourchette permet entre autres des adaptations dans le cadre de la Balance of Performance (BoP), qui doit assurer une performance globale équilibrée dans le champ des voitures de course LMDh. Les composants d'unité pour la récupération, le stockage et la restitution de l'énergie électrique proviennent de Williams Advanced Engineering (batterie), Bosch (unité moteur-générateur ainsi que l'électronique de commande) et Xtrac (transmission).

Une charge complète

Porsche mise sur un moteur V8 à double suralimentation par turbocompresseur. Le groupe est conçu pour fonctionner avec des carburants renouvelables, ce qui permet de réduire les émissions de CO2. La puissance du système de propulsion hybride en course est d'environ 500 kW (680 ch). "Nous avons eu l'embarras du choix lors de la sélection du moteur et nous avons opté pour le V8 biturbo", explique Thomas Laudenbach, directeur de Porsche Motorsport (photo). "De notre point de vue, il offre la meilleure combinaison en termes de caractéristiques de puissance, de poids et de coûts. Le lancement du programme d'essais actifs a été une étape importante pour le projet".

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.