Nouvelle présentation

Electric Brands Xbus - Sur les traces de la Smart

Il n'est pas toujours nécessaire d'être plus grand, plus lourd et plus puissant. Avec le Xbus, l'entreprise Electric Brands présente un minibus extrêmement flexible qui peut être transformé en quelques gestes en transporteur de chargement ou en cabriolet tout-terrain. Évidemment électrique.

Publié le 15.01.2022

Le développement a duré plus de trois ans jusqu'à présent et le Xbus d'Electric Brands d'Itzehoe devrait être mis sur la route au milieu de l'année. Son aspect craquant et sa flexibilité rappellent les idées de la voiture Swatch, qui est devenue la Smart Fortwo sous la direction du designer Johann Thomforde et de Nicolas Hayek chez Daimler. Mais le Xbus de la start-up nord-allemande Electric Brands a été créé une trentaine d'années plus tard et mise sur une propulsion électrique moderne, orientée vers les véhicules utilitaires.

 

L'aspect sympathique du Xbus

Tout comme la Smart en son temps, le Xbus veut marquer des points grâce à son apparence sympathique et craquante. "Le temps est venu pour le Xbus", affirme Ralf Haller, fondateur d'Electric Brands AG, "si nous regardons la densité croissante du trafic, des voitures toujours plus grandes ne peuvent pas être la réponse. Nous avons besoin de concepts intelligents, évolutifs et durables qui nous permettent à tous de conserver notre mobilité individuelle et notre style de vie personnel - et ce, sans gaz d'échappement, mais avec le confort, l'autonomie habituelle et une vitesse appropriée. Et c'est là que nous intervenons avec le Xbus". La production à Itzehoe, dans le nord de l'Allemagne, devrait débuter au deuxième trimestre.

 

Légère et compacte

La puce électrique de 600 kilogrammes mesure 3,96 mètres de long, 1,64 mètre de large et, selon la version, environ deux mètres de haut. Outre la version normale, il existe une version tout-terrain avec une garde au sol nettement plus élevée - la transmission intégrale est de série. La propulsion est assurée par quatre moteurs de roues d'une puissance allant jusqu'à 56 kW / 76 ch, qui fournissent tout de même 15 kW / 20 ch en fonctionnement continu et doivent ainsi transporter des marchandises et trois personnes de préférence dans le centre-ville. La vitesse maximale est de 100 km/h.

 

Autonomie et consommation

Selon la version, la consommation se situe entre 5 et 10 kWh pour 100 kilomètres. Dans la version de base avec huit packs d'accumulateurs et donc 10 kWh, une autonomie d'au moins 100 kilomètres est ainsi possible. Ceux qui, selon le module, ont intégré le Xbus avec des cellules solaires dans le toit, peuvent augmenter l'autonomie jusqu'à 200 kilomètres par jour.

Le pack d'accumulateurs se recharge en trois à cinq heures sur une prise de courant standard de 220 volts ; sur un chargeur rapide de onze kilowatts, le temps est proportionnellement plus court. Pour les trajets plus longs, le Xbus peut être équipé de 24 packs de batteries supplémentaires. Il est ainsi possible de parcourir théoriquement jusqu'à 600 kilomètres et si l'on ne veut pas perdre de temps à recharger les batteries, on peut les échanger à des stations spéciales.

 

La polyvalence est une priorité

Le Xbus d'Electric Brands peut se transformer comme un caméléon et convient donc aussi bien aux services de livraison, au commerce et à l'artisanat qu'à l'utilisation privée pour les loisirs. Pour cela, deux châssis sont disponibles : le Xbus City et le Xbus Offroad. Les deux variantes sont disponibles en version de base et avec huit modules différents, qui peuvent être échangés en peu de temps par deux personnes en un tour de main. "Ce qui m'a immédiatement fasciné dans l'idée de Ralf Haller, c'est qu'il ne s'agit pas seulement d'un véhicule, mais d'un concept aux multiples possibilités", explique le designer Yaroslav Yakovlev, "je devais donc concevoir la base et les modules de manière à ce qu'ils forment toujours une unité harmonieuse. Et tout devait être léger. D'où les poignées de porte encastrées, d'où les petites caméras arrière en option au lieu des miroirs habituels".

En tant que bus, il y a derrière le module standard une cabine arrière avec des portes latérales, un hayon arrière, une deuxième rangée de sièges et un espace de chargement. En rabattant la deuxième rangée de sièges et le dossier du siège passager, on obtient jusqu'à trois mètres cubes de volume de chargement. Pour les services de livraison, Electric Brands propose une carrosserie fourgon et les entreprises de construction peuvent opter pour une benne. La carrosserie centrale peut être utilisée comme coffre-fort pour les outils ou abriter un autre pack de batteries. D'autres superstructures sont destinées à un cabriolet de loisirs, à un campeur ou à deux versions de pick-up. Le CEO Martin Henne : "Je pense que les plus de 9'000 réservations effectuées rien que sur notre petit site Electric Brands et les plus de 10'000 précommandes passées entre-temps par nos 600 partenaires de service et de distribution en disent long".

 

Texte : Stefan Grundhoff

Photos : Electric Brands

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.